Presse autour de Boréales – CD, Collection 1001 Notes, 2018

Générations France-Musique, Le Live  – Avril 2019

“C’est mieux qu’une séance d’hypnose, et c’est moins cher! ”  Clément Rochefort (à propos de Boréales version cello-électronique)

Ecouter l’émission

 

Classica – Avril 2019 –

“Le jeu des sonorités évoque la nature scandinave, brumeuse et mystérieuse {…} on croirait entendre le murmure du vent qui cède sa place à un chant lointain et épuré.”

 

Les-nouvelles-de-Versailles
Toutes les nouvelles de Versailles – janvier 2019
“Hermine Horiot présente un Boréales électronique […] Cette fois-ci la violoncelliste n’arrive pas seule et c’est ce qui fera tout le sel de cette soirée.”



tutti magazine
Tutti magazine, Philippe Banel – 18 janvier 2019
Avec Boréales, son second disque pour le label 1001 Notes, la violoncelliste Hermine Horiot nous convie avec une sensibilité unique à une rencontre intérieure avec les compositeurs de l’Europe de l’Est. Autour d’une magnifique adaptation de Fratres, pièce maîtresse du disque approuvée par son auteur Arvo Pärt, des œuvres de Jean Sibelius, Ingvar Lidholm, Peteris Vasks, Nicklas Schmidt et Arne Nordheim nous invitent à une écoute attentive que couronne un dépaysement profond riche des images mentales qu’il suscite. L’interprétation de cette belle interprète est passionnante…” Lire la suite




Utmisol, Jean Jordy – 15 janvier 2019
Admirons Hermine Horiot pour ses choix exigeants, la fougue de son interprétation, la plénitude de sa technique, les rudes beautés de son violoncelle, le caractère hardi de sa démarche et la conception élevée qu’elle a de son engagement artistique.” Lire la suite




Toute la culture, Victoria Okada – 14 janvier 2019
Un son en profondeur qui s’élance dans l’univers traverse cet enregistrement, tel un voyage initiatique en musique.” Lire la suite




Resmusica, Jean-Luc Caron – 3 janvier 2019
Hermine Horiot, à la tête d’un parcours musical intéressant, joue un violoncelle fabriqué à son intention et brille par sa musicalité indiscutable et ses choix courageux et motivés de pièces à découvrir, assurément.” Lire la suite




France Musique, L’Invité du jour, Gabrielle Oliveira Guyon – 1er janvier 2019
“Un disque qui sent bon l’hiver […] On ressent une sonorité unique, un peu lointaine. Sorti le 16 novembre chez 1001 Notes, le deuxième disque de Hermine Horiot “Boréales” témoigne d’un répertoire pour violoncelle seul encore confidentiel hors de ses frontières. Chacune de ces œuvres est un hommage à cet instrument, explorant toutes ses possibilités expressives.”
Ecouter l’émission




Musicologie.org, Jean-Marc Warszawski – 23 décembre 2018
Hermine Horiot nous offre une totale, dans les étendues enneigées désertiques […]Un véritable voyage d’hiver […] Hermine Horiot n’a jamais vu d’aurore boréale, mais la fin de son voyage de neige, approuvée par le compositeur estonien, permet de l’imaginer.” Lire la suite




France Musique, Le concert du soir, Arnaud Merlin – 19 décembre 2018
“Un très beau disque qui nous emmène dans le grand nord [….] une adaptation très convaincante de la très célèbre partition d’Arvo Pärt”
Ecouter l’émission




France Musique, En Pistes !, Rodolphe Bruneau-Boulmier et Emilie Munera
“un beau disque autour de pièces pour violoncelle seul […] un disque à la belle austérité, toute blanche.” Ecouter l’émission



Presse autour de Romance oubliée Hermine Horiot (violoncelle) avec la participation de Ferenc Vizi (piano), CD, Collection 1001 Notes, 2015.


France Musique, émission “Leur premier CD”, Gaëlle Le Gallic, 26 avril 2015
“Un duo violoncelle/piano plein de charme. […] Cette jeune violoncelliste est pleines de talents, de sensibilité, d’une gamme de couleurs splendide.” Ecouter la suite

 


Lexnews
“Romance oubliée est le premier enregistrement d’une jeune violoncelliste de talent, Hermine Horiot.[…] la finesse et la délicatesse de son interprétation lui valurent de pouvoir enregistrer ce premier disque aux accents romantiques par excellence.[…] Romance Oubliée est un enregistrement d’une intériorité qui n’exclut pas – bien au contraire – une interprétation solide et virtuose et qui propose un beau voyage en terres romantiques par de sensibles méandres que nous sommes invités à emprunter…”
Lire la suite

 


La revue du spectacle, 06 mars 2015, Christine Ducq
“Un premier CD très prometteur de la jeune violoncelliste Hermine Horiot.[…] L’interprétation toute de grâce et de tendresse se retrouve dans la “Sonatine” opus 100 écrite plus tard à New York par le compositeur tchèque pour ses enfants – à qui elle est dédiée. Quatre mouvements courts à l’origine composés pour le violon et le piano avec leurs couleurs nostalgiques ou riantes que révèlent avec talent Hermine Horiot et Ferenc Vizi. Le duo entre la jeune soliste et le virtuose du piano convainc grâce à une générosité et une complicité sans faille.” Lire la suite

 


Le populaire du Centre, 29 mars 2015, Jean-François Julien
“Séduite par ces auteurs qui ont l’art de maîtriser leurs passions, la jeune violoncelliste explore l’âme de ces musiques avec la précision et la délicatesse qui s’imposent.” Lire la suite

 


Musicologie.org, 30 mars 2015, Jean-Marc Warszawski
Le violoncelle de Hermine Horiot, tour à tour les larmes au bord de l’archet, la main sur le cœur, les ouïes affolées, genou à terre, l’âme battant la chamade ou le manche bien dans ses bottes, joue à fond et plus s’il est possible, les émotions de la romance sans paroles, la musique qui déclame sans les mots aussi bien qu’avec les mots, en poussant et épuisant les ressorts expressifs que permet l’harmonie tonale du XIXe siècle, mais aussi une mélodie avide de se rapprocher des accents déclamatoires de la voix, exercice où le violoncelle se montre le plus doué des instruments.” Lire la suite

 


On Mag, 8 janvier 2015, Michel Jakubowicz
Hermine Horiot la violoncelliste de ce CD qui affiche un parcours musical déjà très étoffé, fait aussi partie d’un Ensemble qui fait beaucoup parler de lui puisqu’il s’agit de celui qui se nomme « Les Dissonances » et dont l’animateur et le créateur n’est autre que le violoniste David Grimal.” Lire la suite

 


France 3 aquitaine, 06 janvier 2015
“Cette jeune femme talentueuse en lui proposant ce premier disque : enregistré à Paris en 2014, l’album “Romance oubliée” est sorti le 5 janvier 2015 et les premières critiques sont très positives.” Lire la suite

 

education musicale
L’éducation musicale, janvier 2015, Patrice Imbaud
Un premier disque pour la jeune violoncelliste Hermine Horiot, mais un coup de maître […] Bravo ! Un pari audacieux totalement maîtrisé. Une violoncelliste à suivre…” Lire la suite